Un peu d'histoire :

Sous l’Ancien régime, le four banal (petit four artisanal en forme de dôme qui sert à cuire le pain) est un four seigneurial, dont l’usage est obligatoire et taxé. Un privilège de seigneur dont il tirait profit en prélevant une taxe sur chaque cuisson, appelée banalités.

Le four dit banal est en fait une construction appartenant à la collectivité. En effet, pour des raisons techniques (minutie de la construction du four en particulier) et économiques (emploi d’un minimum de bois pour le chauffage), les habitants d’un village se groupèrent pour bâtir un four commun.  Anciennement chaque ferme possédait son four à pain.

Avec la multiplication des boulangeries dans les communes, ainsi que les facilités de transport, les fours de campagne vont peu à peu tomber dans l'oubli.

Durant la Seconde Guerre mondiale, à cause des restrictions alimentaires, certains fours ont été restaurés pour servir de nouveau.                                    (source : Wikipédia, ville-negrepelisse)

 

325 326

D'après un modèle trouvé ici  que j'ai simplifié dans la réalisation. J'ai utilisé comme pour le moulin : du carton, du papier, du polystyrène, du bois. J'ai découpé de petits rectangles en polystèrène que j'ai collé tout autour à l'extèrieur du four.

235 251

 263 273 

La toiture : des morceaux de feuilles ondulées repeintes.

270 

Bon nous avons le moulin pour moudre le blé, le four pour cuire le pain reste plus qu'à réaliser .......... à voir demain !